Reboot

Discussion dans 'Serveur WTCraft' créé par Rayoo, 19 Décembre 2015.

  1. Rayoo WTCraftien débutant

    r4y00_v3#bootp; bootm
    Amlogic Ethernet Init
    Success: reset kekserv OK!(0)
    ETH PHY hardware reset OK
    find net phy id=0x2430c54, phyad=0
    set_kekserv_mode(0)
    final_addr[rx-tx]: 0x7ffee000-0x7ffee600
    Ethernet reset OK
    MAC address is 00:15:18:01:81:31
    duplex
    100m
    BOOTP broadcast 1
    DHCP client bound to address 192.168.0.105
    Using Meson_Ethernet device
    TFTP from server 192.168.0.104; our IP address is 192.168.0.105
    Filename 'r4y00.img'.
    Load address: 0x12000000
    Loading: T T T #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    #################################################################
    ################
    done




    C'est Tech, qui fut le premier dérangé. Ce robot passait son temps à le déranger pendant son travail. Ses "xDDDD", ses références geeks bidon et ses moqueries ne cessaient pas. S'en était trop : le général devait faire taire cette machine. Il aurait bien envoyé des troupes sur le laboratoire de ce pseudo-scientifique qu'était Rayoo, mais ses recherches étaient un atout important pour l'URSM, même s'il avait du mal à l'admettre. De plus, un accord de paix et d’alliance entre l’URSM et les PAM avait été signé. La seule solution qui ne risquait pas de créer un coup d'état était l'utilisation de la justice. Ainsi, Tech envoya une plainte au chercheur, accompagnée d'une amande : 50L de ce fameux liquide MLG qui pourrait bien transformer l'armée rouge en un bulldozer géant. L'homme en blouse blanche savait que son robot allait lui apporter des ennuis et qu'il fallait le calmer, mais il n'osait pas agir. La différence est que cette fois ci, c'était le général Tech en personne qui s’était plaint. Rayoo, à contre cœur, se mit en tête qu'il fallait qu'il le fasse : l'avenir de son laboratoire et de sa vie en dépendait... il lança "l’autosuppression des molécules instables", autrement dit, la suppression du liquide MLG du robot... du moins en partie.
    Les barils de produits chimiques avait été chargé sur un camion de l’URSM escorté par de lourdes forces militaires telles que des Ornitotanks, des drones-pommes, des bateaux Man'o'war volants traditionnels offerts par l’ancien régime des PAM, et d’autres trucs bizarres à ailes, hélices ou chenilles.
    Le général Tech fut si satisfait en apprenant que la pureté de la substance chimique de Rayoo atteignait les 99,9% qu’il fit de ce dernier son scientifique principal. Ainsi, l’URSM eu serré ses liens avec Rayoo's laboratories.
    Mais le plus important n’était pas ça, non. Le plus important était que la procédure de « castration » de R4y00 était terminée. Rayoo en avait profité pour placer son robot dans une machine moins cheap que ce vieux raspberry pi. Son emplacement était resté secrète, et un automate articulé à l’image du scientifique avait été connecté aux serveurs du laboratoire. Ainsi, R4y00 n’était plus qu’une simple voix sans âme. C’était une personne avec un corps reconnaissable et une personnalité.



    La machine était relancée.
  2. Mon retour ne va surement pas plaire à tout le monde.

Partager cette page