Pourquoi vouloir construire en mode survie ?

Discussion dans 'Discussion générale' créé par CPUser85, 21 Juillet 2017.

  1. CPUser85 Membre apprécié

    Une question me taraude depuis des temps immémoriaux. Pourquoi vouloir construire en mode survie ?


    En lisant et en écoutant ces joueurs qui se tuent à la tâche paraissant ardue qu’est la récolte de ressources, je ne puis que m’étonner qu’ils ne passent pas en mode créatif pour faciliter leur démarche.
    Je précise ici que j’entendrai dans le texte par « mode créatif » le couple mode créatif et codes de triches activés. Qui plus est, j’aborde ici la question de la construction, domaine qui ne recouvre pas l’entièreté du mode survie, j’en suis bien conscient.

    Je sais déjà ce que l’on va me répondre. Les joueurs y tirent une certaine satisfaction provenant du fait de « faire soi-même ». J’ai lu aussi que certains joueurs considèrent cela trop facile d’avoir toutes les ressources à disposition en nombre infini. D’autres encore vont jusqu’à dire que ce n’est pas légal de jouer de cette manière et, de fait, pensent que vous engrangez d’office une satisfaction à vous éreinter de la sorte dans les profondeurs de ces mondes cubiques. Car c’est LA manière de faire (to mine & to craft, vous vous rappelez ?). Et je ne mentionne même pas les pauvres diables jouant en difficulté paisible qui, selon eux, devraient tout simplement passer en mode créatif si c’est pour jouer sans créatures hostiles.

    Ces raisonnements sont pour moi faussés.

    Tout d’abord parce que j’ai du mal à concevoir que l’on puisse tirer du plaisir à exécuter des tâches autant répétitives et sans grand intérêt que miner pour crafter, ensuite re-miner et re-crafter pour atteindre le but fixé.
    Parlons-en, de ce but. En général, au vu du temps que la récolte de ressources prend, les joueurs construisant des bâtiments en mode survie construisent des choses bien moins grandes, moins décorées, moins originale dans les formes. Et cela se comprend ! Un des énormes avantages du mode créatif par rapport au mode survie réside dans la possibilité de voler. Cela permet de prendre beaucoup plus facilement de recul sur le travail en cours, tandis que cela devient très rapidement fastidieux en mode survie. Autres choses : les dégâts. En créatif, vous ne devez vous occupez ni des dégâts de chute, ni de ceux des créatures hostiles, ni de ceux qu’un manque de faim pourrait occasionner. En survie, si. Toutes ces contraintes vous obligent presque de facto à revoir vos ambitions à la baisse comparativement à un travail produit en mode créatif. En outre, tous les blocs ne sont pas accessibles dans le mode survie, tandis qu’ils le sont en mode créatif.
    Ce n’est devrait donc pas tant être dans la fin que dans les moyens usités que l’intérêt de ce mode de jeu se trouve. Or, je pense que nous pouvons reconsidérer l’épanouissement tiré à passer ses heures de jeu dans des galeries en alternance entre les longues sessions à rester appuyé sur son clic gauche et les moments où il faut revenir en arrière rechercher différentes ressources (nourriture, armes, armures).

    Vient ensuite l’argument de la facilité. Certains joueurs considèrent que cela est trop facile de construire en mode créatif.
    Je me dois de marquer mon total désaccord avec ce point. Le mode créatif est le mode qui permet d’abattre le plus de contraintes entre vos idées et l’application concrète dans le jeu de ces idées. En mode créatif, si vous n’avez pas d’idées, vous risquez très vite d’être bloqué dans ce que vous faites. En mode survie, si vous n’avez pas d’idées… Eh bien, vous pouvez toujours aller farmer du squelette dans une machine que vous aurez montée après 4heures de jeu dans votre nouvelle partie. En mode créatif, vous devez donc fournir un effort constant pour avoir des idées et pour mettre en œuvre vos idées, ce qui peut se révéler plus harassant que de ne pas trouver assez de diamant pour crafter un bloc à mettre sur le toit d’un château-fort de 90 blocs de longueur.
    De plus, la récolte de ressources se révèle en fait très peu demandeuse d’efforts une fois que quelques mécanismes pour obtenir plus rapidement vos ressources vous sont connus. Cela écrit, il est à mentionner ici que cette idée de « mécanismes » à connaître pour s’éviter des efforts est valable également pour le mode créatif : les meilleurs joueurs sont ceux qui ont une méthode qui leur est propre, qu’ils respectent car elle leur permet d’éviter des efforts et donc de se rapprocher encore plus de l’instant entre idées et applications d’idées. Nonobstant, et selon moi, l’énorme différence se situe dans le fait que, lorsque vous construisez – peu importe dans quel mode – vous devez créer. Pas lorsque vous récoltez des ressources. D’une certaine manière, et vu que les constructions en survie sont, en général, beaucoup moins grandes, impressionnantes, etc. que celles en créatif, et vu que la plupart de l’activité du mode créatif demande un acte de création tandis que la plupart du mode survie consiste à survivre aux contraintes du jeu et à se donner les moyens « physiques » de réaliser un but, on peut dire que les joueurs jouant en mode créatif font plus d’efforts que ceux jouant en mode survie.

    Enfin, certains joueurs trouvent le mode créatif « illégal ». Pour eux, l’unique véritable façon de jouer est celle qui fut connue en première. Cet argument est facilement réfutable.
    Il est amusant de réaliser que cet argument cache en fait un appel à la nature. Comme si la nature de Minecraft était de miner et de crafter obligatoirement en un mode de difficulté contenant les créatures hostiles. Quand bien même cela serait vrai que ça ne le serait que par la volonté des développeurs. Car ce sont les développeurs qui définissent les cadres et limites du jeu (et le ciel est toujours trop bas). Et, en l’occurrence, Notch qui, dans les premières versions Beta du jeu, a décidé d’orienter le jeu vers le Mine & Craft. La dimension RP du jeu serait donc à rejeter pour la même raison, car cela sort du Mine & Craft. Mais s’arrêter à cela est idiot. Et cela est paradoxal non seulement parce que Notch a dit que Minecraft prendrait inévitablement la voie du RP tôt ou tard dans son développement, mais qu’en plus, cela donne une dimension autre au mode survie et, peut-être, d’autres buts à atteindre en jouant que la simple collecte de ressources…
    Or, le mode créatif a été ajouté par les développeurs. Donc, si l’on estime qu’il faille respecter « l’essence » du jeu, il faut respecter ce que les développeurs proposent et font du jeu. Le mode créatif en faisant partie intégrante, il n’y a donc aucune raison de s’en plaindre. Comme expliqué plus haut avec le rapport entre une idée de construction et son application IG, si construire est effectivement le but des joueurs considérant ce mode « illégal », ils devraient plutôt remercier Mojang d’avoir intégré ce mode au jeu de base ! Une solution pour ces joueurs serait donc de revenir dans une version (pré Béta 1.8 par exemple) ne contenant pas ces ajouts. Je ne reviendrai pas sur ce choix très contestable de jouer dans une version obsolète du jeu ici.
    Et même les joueurs jouant en difficulté paisible sont tout à fait légitimes. Que font-ils, dans le fond, en activant ce mode de difficulté ? Ils abattent une contrainte du mode survie : celle des créatures hostiles. Comparativement au mode survie, le mode créatif les abat toutes. Sans doute que ces joueurs considèrent, tout comme ceux qui les critiquent, qu’il faut construire en suant de récolter les ressources, ce qu’ils font par ailleurs. Je me dois maintenant d’écrire un aparté à ce sujet.

    Une chose que ces joueurs ne semblent pas aimer est la mort qui pourrait être provoquée à cause d’une créature hostile. Il serait donc peut-être intéressant réfléchir au rapport que les joueurs (de manière générale, pas que ceux de Minecraft !) entretiennent avec la difficulté. Que cherchent-ils ? À ne pas être trop contrariés par le jeu vidéo et en défilant les niveaux avec énormément d’aptitudes donnant un large avantage sur l’IA ? Là par contre, l’on peut objectivement dire que les joueurs jouant dans des niveaux de difficulté bas ont une propension à l’effort. Il y a sûrement tout un tas de raison à cela, que je n’évoquerai pas ici. La réflexion est pareille pour les joueurs alternant entre mode survie (difficulté non paisible) et mode créatif. Le jeu le permet, à vous de juger si cela à un quelconque intérêt. La récolte de ressources étant, comparativement à un acte de création, beaucoup plus facile, le rapport à la difficulté est à méditer…
    En vérité, les limites de contraintes que vous vous fixez pour jouer sont extrêmement relatives à vous et ne devraient pas faire l’objet d’une norme acceptée. Vous voulez retirer la contrainte des créatures hostiles mais garder celles du manque de ressources ? Grand bien vous en fasse, il n’y a pas de choix « légal ». Mais il y a certainement des choix plus intelligents que d’autres. Comme celui de choisir le mode créatif si vous êtes dans l’optique de créer, par exemple, parce que c’est le mode qui vous économisera le plus d’efforts pour garder ces derniers à la tâche non moins ardue de la mise en application de vos idées. Et cela n’a rien de honteux.
    Tout cela d’écrit, il est une chose intéressante à remarquer. Les joueurs du mode survie ont une vision bien plus pragmatique de l’architecture qu’ils vont employer que les joueurs en mode créatif. Voilà une autre raison que celle évoqué plus haut expliquant la différence de production, de manière générale, entre ces deux modes de jeu. Typiquement, les joueurs en mode créatif ne meubleront pas leurs constructions tandis que les joueurs en mode survie si, étant donné qu’ils utilisent ces constructions.


    En conclusion, j’écrirais que les choix des uns et des autres s’orienteront principalement par la vision que chacun a du jeu. Devoir constamment créer n’est pas une tâche aisée, et il faut se rappeler que nombres de joueurs jouent à Minecraft comme ils joueraient à n’importe quel autre jeu vidéo : pour s’amuser. Cependant, certains y arrivent très bien et voit Minecraft comme un véritable outil de création artistique. Le rapport à l’effort est donc également un facteur important.
    Selon moi, la plus grande force de ce jeu, et ce qui continue à faire son attrait malgré toutes ces années, est de laisser la possibilité à toutes ces options de coexister (parce qu’elles sont inclues de base ou par les mods). Beaucoup de joueurs peuvent donc faire de Minecraft ce qu’ils en ont envie.


    N'hésitez surtout pas à commenter pour me faire part de ce que vous pensez de mon texte ou de votre avis général sur la question !
    Ganach623 aime ça.

Partager cette page